La microscopie électronique à balayage

ANALYSES des ISOLANTS et des semi CONDUCTEURS

Thermoplastiques, thermo durcisseurs, verres, matériaux composites

Les courants de fuites dans les isolants.

Un courant de fuite est un courant qui passe des conducteurs d’un circuit électrique à la terre ou à des éléments conducteurs. L’apparition de ce courant peut être initié par un défaut d’isolation, l’humidité, le caractère plus ou moins conducteur du matériau. Il représente une perte d’énergie inutile et peut s’avérer dangereux pour les personnes.

«Mettre en évidence les défauts d’isolement pour les éliminer. La recherche de l’endurance des isolants,  de la performance en toute sécurité.»

Besoin d’informations ?

Prenez contact avec nous dès aujourd’hui pour échanger sur vos projets.

Analyse thermogravimétrique

ATG/DSC

L’analyse thermogravimétrique est une technique d’analyse thermique qui consiste en la mesure de variation de masse d’un échantillon en fonction du temps, pour une température ou un profil de température donné.  Elle permet de caractériser des matériaux de type polymère dans des conditions d’essai très larges : à chaud, à froid, en atmosphère réductrice ou oxydante. Polyvalente, elle peut également être couplée à de l’analyse calorimétrique (DSC) ou bien à une spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier. Cet ajout permet d’identifier les températures de changements d’état, la prise de masse à l’oxydation, tout en analysant les gaz émis.

Nous saurons trouver les conditions expérimentales adaptées et les plus réalistes possibles vis-à-vis de vos problématiques.

Composition chimique

Spectroscopie Infrarouge à Transformée de Fourier

La spectroscopie IRTF ou FTIR en anglais est une technique utilisée pour obtenir le spectre d’absorption, d’émission d’un échantillon solide, liquide ou gazeux. Cette technique permet de déterminer la présence de groupements fonctionnels dans les molécules organiques, et les structures dans certaines molécules simples. Son usage est particulièrement adapté lorsque l’on cherche à déterminer la nature d’un polluant ou la présence d’un constituant inconnu. La force de son emploi réside dans la comparaison du spectre obtenu avec une base de données riche et variée.

Au microscope électronique à balayage

Les éléments d’addition

Les formulations répondent aujourd’hui à des besoins spécifiques en rapport avec des contraintes de fabrication (couleur, rigidité, etc …) et/ou des contraintes de fonctionnement (à haute température, chocs thermiques, humidité, etc …). Au-delà des propriétés classiques attendues, certains produits possèdent des éléments d’addition qui leur confèrent des spécificités recherchées. Le microscope électronique permet  l’analyse de la composition et la teneur de matériaux isolants.

Tenue à la température

Temps et température d’induction à l’oxydation

Le temps d’induction à l’oxydation (OIT) et sa température sont mesurés au moyen d’un calorimètre à balayage différentiel (DSC). Cette méthode d’essai caractérise la stabilité à l’oxydation des polymères. Ces informations sont fondamentales pour mettre en lumière l’altération des propriétés physiques d’un matériau sous des influences extérieures telles que la lumière, des substances chimiques, le rayonnement ou la température.

Caractérisation des propriétés mécaniques

Essai mécanique combiné

En cours de rédaction.

Dureté Shore

L’échelle de dureté Shore mesure la dureté des élastomères, de certaines matières plastiques. La mesure est basée sur la déformation d’un ressort en fonction d’un déplacement connu. Les duretés les plus courantes sont les échelles A (matériaux mous) et D (matériaux durs), reconnues notamment par les normes ISO 868 et ASTM D2240 et DIN 53505.

La géométrie du pénétrateur différencie ces deux échelles.

Cette technique peut être utilisée pour caractériser la dureté d’une gaine isolante, par exemple.

Au microscope électronique à balayage

Etude de défaut d’isolement

Les défauts d’isolement dans les isolants proviennent de défauts physiques (craquelures, entailles, etc …) ou de dégradations de propriétés liées à l’exposition à des conditions extrêmes (chaleur, froid, eau). Notre microscope électronique peut fonctionner en mode dégradé de vide afin de minimiser les effets de charges sur ces produits. Il nous est alors possible de réaliser tous types de mesures: de l’observation de défaut jusqu’à la reconstruction 3D de l’état de surface.

Courant de fuite, distance dans l’air

Essai diélectrique

Les essais diélectriques ont pour but de vérifier le niveau d’isolement assigné d’un appareil électrique. Si le champs électrique dépasse la tenue diélectrique de l’appareil, un claquage se produit et l’appareil peut voir ses propriétés physiques modifiées de façon réversible ou irréversible. Des dommages irréversibles peuvent aussi provoqués à l’utilisateur ou dans un périmètre proche de l’appareil.

Cet essai peut être réalisé seul ou dans le cadre d’une séquence d’essais de vieillissement (immersion prolongée dans l’eau, humidité, poussière, brouillard salin, etc …)